Le changement d’assurance-emprunteur

Dans la majorité des cas, lorsqu’un prêt est souscrit par un particulier, ce dernier doit souscrire en complément une assurance-emprunteur. Ce contrat permet de couvrir un certain nombre de risques comme :

  • Le décès (DC) ;
  • La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) ;
  • L’Incapacité Totale de Travail (ITT) ;
  • L’Invalidité Permanente Totale (IPT).

Précédemment, la Loi Hamon permettait de résilier l’assurance emprunteur dans les 12 mois suivant la signature du prêt.

Désormais, les particuliers pourront résilier leur assurance emprunteur à chaque date anniversaire du contrat (pour les offres émises depuis le 22 février 2017). Cette disposition sera applicable à l’ensemble des contrats en cours à partir du 1er janvier 2018.

Des différences de tarifs importants existent, notamment entre les assurances de prêt des grands établissements bancaires et des contrats d’assurances externes. En tant que courtiers en assurance, nous vous accompagnons dans le choix d’un contrat d’assurance-emprunteur performant et bénéficiant d’un tarif plus compétitif.